Connect with us

Campus

33e mardi: Les étudiants défient la violence avec “silmiya” et imposent leur marche

La machine répressive a bien été huilée en ce 33e mardi de mobilisation estudiantine. La manifestation juvénile a été fortement caractérisé par des violentes interpellations et des mesures d’intimidation contre des étudiants et citoyens de tout bord descendus dans la rue comme chaque mardi pour revendiquer “pacifiquement” le démantèlement total du système politique en place. 

Avatar

Published

on

Crédit photo: Khaled Drareni. 33e mardi des étudiants réprimé par la police à Alger

Manifestement agacé voire tétanisé par des milliers de voix qui s’élèvent contre l’élection présidentielle qui devrait avoir lieu le 12 décembre prochain, le pouvoir renoue avec ses anciennes manoeuvres florentines. Arrestations massives et musclées des jeunes étudiants, interdiction des marches et des réunions et fermeture des champs politique et médiatique, le pouvoir “agonisant” passe au coupe de force pour dissuader les hirakistes.

Empruntant leur chemin habituel, des étudiants rejoints, comme à l’accoutumé, par des citoyens de tous bord se sont vite retrouvés face à un impressionnant dispositif policier fortement déployé non pas pour encadrer, cette fois-ci, la marche mais bel et bien pour violenter et malmener les manifestants. En effet, les forces de sécurité ont procédé à des interpellations “sans discernement” des manifestants.

“L’usage de force et de la répression contre un mouvement pacifique, est injustifiée, c’est même senti comme une agression, une Hogra”, s’indigne Said Salhi. Pour lui,  “ce climat compromet ces élections, car finalement quelle légitimité dune élection organisée par la force contre le peuple, et encore quelle légitimité d’un président de la république qui se dresse contre son peuple avant même son élection”, s’interroge le vice président le LADDH.

Mais la violente répression de la marche de ce mardi, n’a pas induit d’effets dissuasifs à Alger. Quelques centaines d’étudiants et enseignants universitaires, ont improvisé une marche devant la fac central scandant des slogans hostiles au pouvoir et au chef d’état-major. “makach intikhabat yel issabat”, “nous sommes étudiants et non des terroristes”, “pouvoir assassin”, Etat civil et non militaire”, scandent indignés les centaines d’étudiants.

Crédit photo: Khaled Drareni

“Nos camarades ont été malmenés, violentés et violemment interpelés alors qu’ils manifestaient pacifiquement comme chaque mardi pour réclamer le départ du pouvoir en place. Leur stratégie “tenants du pouvoir” ne va dissuader le peuple de poursuivre son mouvement de protestation. Ils ne font que renforcer notre mobilisation. Nous continuons de sortir contre ce pouvoir et nous vaincrons si dieu le veut”, fulmine un étudiant. Pour lui, “c’est le moment de serrer les rangs car un bras de fer colossal a bel et bien été enclenché”.

Campus

Ministre de l’Enseignement Supérieur: Le 23 août est la date de la reprise des cours à distance

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR |

Le ministre de l’Enseignement supérieur, Abdelbaki Benziane, a clarifié, vendredi, que le 23 août marquera la reprise des cours à distance tandis que le retour aux universités sera annoncé par les institutions en fonction de l’évolution de la situation épidémiologique dans chaque wilaya.

“Nous attirons votre aimable attention, chers étudiants, sur le fait que le 23 août 2020 est la date de la reprise des cours à distance”, a-t-il clarifié via une publication diffusé sur Facebook.

“Quant à la date de la reprise des cours dans les instituions universitaires, elle sera annoncée ultérieurement par chaque institution en fonction de l’évolution de la situation épidémiologique dans chaque wilaya”, -a-t-il rappelé.

Le 25 juillet, le ministre a déclaré que “la rentrée universitaire a été fixée au 23 août prochain, tandis que les cours devraient reprendre progressivement au gré de l’évolution de l’épidémie du coronavirus“.

“Un protocole pour la reprise progressive des cours universitaires a été mis en place en coordination avec le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière”, avait-il assuré.

Continue Reading

Campus

Universités : la date de reprise “fixée par les recteurs” selon la situation épidémiologique

Avatar

Published

on

By

La date de la reprise progressive des cours de l’année universitaire 2020/2021 à partir de septembre “sera laissée à l’appréciation des recteurs qui devront prendre en considération la situation épidémiologique dans chaque wilaya et chaque région”, a indiqué samedi à partir de Skikda le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdelbaki Benziane.

“Un protocole pour la reprise progressive des cours universitaires a été mis en place en coordination avec le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière”, a précisé le ministre en marge d’une visite d’inspection dans la wilaya de Skikda, rappelant que la rentrée universitaire “a été fixée au 23 août prochain, tandis que les cours devraient reprendre progressivement au gré de l’évolution de l’épidémie du coronavirus.”

Le ministre a affirmé, à ce propos, que “la protection de la santé de la famille universitaire est au centre des préoccupations de la tutelle,” tout en insistant sur “le rôle primordial du partenaire social dans la lutte contre la propagation de l’épidémie à travers son implication dans le travail de sensibilisation.”

Faisant part de son souhait de voir la situation épidémiologique s’améliorer avant le début de la prochaine rentrée universitaire, Abdelbaki Benziane a souligné que “le ministère de l’Enseignement supérieur s’adapte et suit avec minutie l’évolution de cette crise sanitaire.”

Concernant l’ouverture de l’université sur son environnement socioéconomique, le ministre a indiqué “qu’offrir des emplois et des stages aux étudiants figure parmi les priorités de son département ministériel comme en attestent les nombreuses conventions signées avec les secteurs concernés.”

M.Benziane avait, lors de sa visite dans la wilaya de Skikda, inauguré plusieurs nouvelles infrastructures réalisées dans le but d’améliorer les conditions pédagogiques pour la prochaine rentrée.

Il a ainsi inauguré une enceinte de 8000 places pédagogiques, réalisée pour un montant de 3,56 milliards de dinars, en vue de décongestionner l’université 20 Août 1955 de Skikda et de lui permettre de créer de nouvelles spécialités.

Le ministre a également inauguré une résidence universitaire de 2000 lits dans la commune d’El Hadaik, dont la réalisation a nécessité la mobilisation d’une enveloppe financière de 1,98 milliard de dinars.

Il s’est également rendu sur le chantier de réalisation de 200 logements de fonctions sur ce même campus, où il a écouté les préoccupations des enseignants concernant le retard qu’accuse ce projet lancé en 2013 et est à l’arrêt “depuis plusieurs mois maintenant.”

Le ministre a affirmé à ce sujet suivre de près cette question d’autant plus que les travaux ont atteint un taux d’avancement de l’ordre de 95%, expliquant que “l’arrêt des travaux est dû au manque de budget et que le parachèvement des logements sera étudié avec les responsables locaux,” sans avancer la date de leur livraison.

Continue Reading

Campus

Coronavirus : Abdelmadjid Tebboune ordonne la fermeture des écoles et des universités

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR |

Dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus, Abdelmadjid Tebboune a ordonné, ce jeudi 12 mars, la fermeture des Ecoles et des universités à compter d’aujourd’hui jusqu’à la fin des vacances de printemps soit le 05 avril prochain, a annoncé un communiqué de la présidence.

Cette décision concerne les universités, les instituts d’enseignement supérieur, les centres de formations professionnelles, les écoles coraniques, les zaouias, les écoles privées et les crèches. A l’exception des facultés où se déroulent encore les rattrapages et examens.

Cette mesure intervient après celle du ministère de la Culture qui ordonne le “report de toutes les activités, rencontres et manifestations culturelles” dans le cadre des “mesures préventives prises par l’Etat depuis l’apparition du coronavirus”, comme annoncé par un communiqué du ministère.

Pour rappel, l’Algérie a enregistré, ce jeudi 12 mars, un premier décès suite au coronavirus, et a recensé cinq nouveaux cas.

Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR