Anti-terrorisme : la traque a repris

Anti-terrorisme : la traque a repris | Algérie

Crédit photo: DR | Opération de ratissage suite au démantèlement d'un réseau de soutien aux groupes terroristes

Après une année 2017 plutôt calme, en matière de lutte anti-terroriste (150 terroristes éliminés contre 300 en 2016), l’année 2018 s’annonce prometteuse. Ce sont pas moins de 13 terroristes qui ont été éliminés, en ce mois de janvier 2018. 16 si l’on compte les terroristes Algériens tués à l’étranger. Des chefs terroristes ont fait partie des terroristes tués. le plus important étant Adel Seghiri alias Abu Rawaha el Qassantini, qui fut depuis 2012 le chargé des médias et de la propagande d’AQMI.

L’émissaire

Il ne faut pas non plus oublier l’élimination d’Abdeslam Tarmoun, chef du groupe armé MJC, en Libye par des éléments inconnus. Deux chefs terroristes algériens, Cherif Benneji, et surtout Bilel Kobbi qui était l’émissaire d’Abdelmalek Droukdel, ont aussi été tués, en Tunisie par les services de sécurité. Il s’en suivra l’élimination de 8 dangereux terroristes à Chechar, dans la wilaya de Khenchela, région connue pour être la porte d’accès au mont Chaambi en Tunisie, où est implantée la katiba Okba Bnu Nafii appartenant à AQMI.

Montagnes difficiles

Les autres région ne sont pas en reste, le chargé de communication d’AQMI et un second émir ont été abattu dans la région de Jijel, qui est connue pour ses montagnes difficiles d’accès. Deux autres terroristes ont été éliminé du coté de Ain Defla, qui concentre encore quelques groupes armés. Sur un autre plan, les éléments de l’armée ont arrêté 225 contrebandiers, et 52 trafiquants de drogue et saisi 16 quintaux de kif traité et 15 600 unités de psychotropes.