Suivez-nous

Politique

23 détenus entrent en leur 12e jour de grève de la faim

Publié

le

Les 23 manifestants arrêtés le samedi 03 avril et placés en détention préventive entrent ce dimanche en leur douzième jour de grève de la faim. Selon l’avocat, Dahmane Lasker, membre du collectif de défense des détenus, l’état de santé des grévistes “se détériore de plus en plus”.

D’après l’avocat, qui leur a rendu visite ce dimanche à la prison d’El Harrach, les cas de deux détenus grévistes inquiètent en particulier. “Bachir Agoumadz, la soixantaine, et le plus âgé des grévistes ne va pas bien. Lui et Mohamed Selmane souffrent d’hypoglycémie et chute de tension. Ce dernier a même perdu connaissance hier soir”, nous a déclaré maitre Dahmane Lasker.

Et d’ajouter: “les autres détenus se portent mal aussi. Ils rompent leur jeune avec de l’eau seulement. Mais ils sont déterminés à poursuivre leur grève même si nous les avons exhortés à arrêter”.

Les 23 détenus, arrêtés lors de la marche du samedi 3 avril à Alger, sont entrés en grève de la faim le 6 avril soit au lendemain de leur placement sous mandat de dépôt par le juge d’instruction près le tribunal de Sidi M”hamed pour “attroupement non armée”, “atteinte à l’unité nationale” et “outrage à corps constitué”.

Les avocats ont introduit un appel du mandat d’arrêt et la chambre d’accusation près la Cour d’Alger a programmé leur dossier pour le 21 avril.

“La chambre d’accusation près la Cour d’Alger décidera le 21 avril prochain si les 23 détenus seront jugés en liberté ou gardés en détention”, précise Me Dahmane Lasker. Pour lui, “la défense ne peut pas prédire la décision de la chambre d’accusation mais espère que le mouvement de grève des détenus portera un résultat”.








Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR