Suivez-nous

Politique

23 détenus en grève de la faim depuis 8 jours

Publié

le

© INTERLIGNES | Interpellations de citoyens à Alger.
© INTERLIGNES | Interpellations de citoyens à Alger.

23 manifestants arrêtés samedi 3 avril et placés en détention provisoire le 5 avril poursuivent pour le 8e jour consécutif leur grève de la faim. D’après l’avocate Aicha Zamit, membre du collectif de défense, les grévistes “sont affaiblis mais déterminés à poursuivre leur protestation”.

“Nous avons essayé de les dissuader d’entamer cette grève d’autant plus que la programmation de leur procès risque de prendre du temps mais ils ont refusé. Ils ont tenu à protester contre leur mise sous mandat de dépôt”, nous a déclaré maitre Aicha Zamit.

Malgré l’arrivé du mois de Ramadhan, les activistes n’ont pas renoncé à la grève, mais décident plutôt de maintenir la contestation. Ils rejettent ainsi même les accusations qui leur sont reprochées, ajoute l’avocate.

L’avocate rappelle que les manifestants en détention sont poursuivis pour “incitation à attroupement non armée”, ” attroupement non armée”, “atteinte à l’unité nationale” et “outrage à corps constitué”, les grévistes “estiment que la Justice est instrumentalisée de façon politique et sécuritaire”, nous a indiqué Aicha Zamit.

Les 23 manifestants ont été arrêtés samedi 3 avril à Alger après avoir pris part à une tentative de marche. Ils ont été placés en garde à vue avant d’être présentés lundi, 5 avril, devant les procureurs de la république puis les juges d’instruction près les tribunaux de Bainem (Bab el Oued) et Sidi M’hamed qui ont ordonné leur placement sous mandat de dépôt.

Il s’agit d’Abdelhak Ben Rahmani dit Merouane, Talhi Saïd dit Zinou, Slimane Hocine, Abdelli Zouhir Abdeldjalil, Ahmed Betrouni, Walid Oudjit, Agoumadz Bachir, Menkhel Mohamed Lamine, Salah Abdelhakim, Malek Abdelhalim, Adel Bensaada, Ahmed Ouakli, Omar Lerari, Lotfi Bouguerra, Benameur Belkacem Rachid, Ali Senouci, Fatehi Diyaoui, Ahmed Lakhdari, Lounes Boutankikt, Zakaria Metidji, Taazibt Abdelkayoum, Aimad Guendoul et Mohamed Selmane.






Lire la suite
Publicité
Commentaires