Connect with us

Politique

10 ans de prison ferme requis contre l’ancien wali de Tipaza Moussa Ghellai

Published

on

Tribunal de Sidi M'hamed à Alger

Le Procureur de la République près le tribunal de Sidi M’hamed a requis ce mardi, 03 août, dix ans de prison ferme contre l’ancien wali de Tipaza, Moussa Ghellai, pour des faits liés à la corruption, rapporte l’agence de presse APS.

Le procureur a également requis d’interdire à Moussa Ghellai de se porter candidat pour la période de dix ans après l’écoulement de sa peine. L’ancien directeur des domaines de la wilaya de Tipasa, Ali Bouamrirane, lui, risque six ans de prison ferme, une amende d’un million de dinars, et une interdiction de se porter candidat pour la pèriode de dix ans.

Moussa Ghellai est poursuivi, selon l’APS, pour “dilapidation de deniers publics” et “abus de fonction”. Il s’agit notamment de l’octroi de terrain “classé agricole”, pour la réalisation d’un parc d’attraction ainsi que l’octroi de terrain pour la réalisation d’un parking et d’un projet de chaîne de refroidissement et d’une usine d’empaquetage de fruits et légumes.

Auditionné hier par le juge près le tribunal de Sidi M’hamed, l’ancien wali a rejeté les accusations portées contre lui et a affirmé avoir “respecté la loi dans l’octroi des dits terrains”, rapporte l’APS.

Les bénéficiaires de ces projets d’investissement, également auditionnés hier, ont nié toute relation privilégiée avec l’ancien wali Ghellai et ont affirmé avoir bénéficié de ces projets “dans le cadre de la loi”, selon la même source.

Dans le cas de ces derniers, le Procureur de la République a requis une amende d’un million de dinars ainsi que leur privation de conclure des contrats publics pour une durée de cinq ans.

D’autres peines allant de deux ans à cinq ans de prison ferme ont été requises contre d’anciens responsables poursuivis dans cette affaire, précise la même source.

En détention depuis 2019, l’ancien wali de Tipaza est impliqué dans d’autres affaires de corruption dont celle de l’ancien Directeur Général de la Sûreté Nationale (DGSN) Abdelghani Hamel.

Continue Reading
Advertisement
Comments